Circuit de Mettet - Jules Tacheny

Nos pilotes et ambassadeurs

Le circuit est fier de pouvoir soutenir plusieurs pilotes belges et à les aider à réaliser leurs rêves. Ci-dessous, vous trouverez la présentation de nos différents pilotes et ambassadeurs ainsi que la Belgian Motorcycle Academy et le Team Junior Black Knights.

Xavier Siméon

Pilote

Le chef de meute des pilotes Zelos Classic 21. En 17 ans de carrière, le Bruxellois, né le 31 août 1989, a piloté tous les types de motos et accumulé les titres et les victoires. Dès ses 17 ans il est champion d’Europe de Superstock 600. Trois ans plus tard il remporte la coupe du monde en Superstock 1000. En 2010 Xavier intègre le championnat du monde Moto2. Il fait 8 saisons et s’impose au Grand Prix d’Allemagne en 2015, saison qu’il termine à 7 e position, une performance qui l’emmène ensuite au championnat du monde MotoGP. En 2019 Siméon fait partie des pionniers et s’attaque au premier championnat du monde MotoE. Il y signe trois podiums et une 6 e place au classement. De là intègre le championnat du monde d’endurance, le sommet de sa carrière avec 2 titres mondiaux et des victoires aux 24 heures du Mans et au Bol d’Or. En 2022 Xavier Siméon joue un troisième titre de champion du monde d’endurance consécutif.

Barry Baltus

Pilote

Barry Baltus c’est l’étoile montante de la moto en Belgique. Né le 3 mai 2004, Baltus a brûlé les étapes pour disputer cette année sa 2 e saison en Moto2. Sa maîtrise des deux roues remonte à sa petite enfance : « mon père m’avait dit que si je savais rouler en vélo sans petites roues j’aurais une moto, et quelques mois plus tard il a dû tenir sa promesse. » Barry s’initie alors au motocross dans le jardin. A 8 ans il débute en compétition sur circuit et dès ses 12 ans le voilà au départ du championnat CEV pré-Moto3. Rapide sur la piste, le Liégeois l’est aussi dans sa carrière. En 2018 et 2019 Barry dispute le CEV Moto3, l’European Talent Cup où il signe une victoire et la 3 e place finale et la Red Bull Rookies Cup. En 2020 Barry fait le grand saut et intègre le championnat du monde Moto3, dès l’année suivante il est directement promu en Moto2 où il est moins désavantagé par sa taille. En 2022 Barry Baltus dispute sa 2 e saison au dernier échelon avant le MotoGP. Après avoir appris et être entré deux fois dans les points le pilote Zelos Classic 21 vise désormais une place régulière dans le top 10.

Lorenz Luciano

Pilote et ambassadeur

Fils d’un pilote de rallye et d’une maman copilote, le Louviérois, né le 5 août 2004, a commencé à rouler en quad à 3 ans et a disputé sa première course de motocross deux ans plus tard mais sans apprécier l’expérience. Grand fan de Fred Fiorentino, Lorenz était plus attiré par la piste. En 2013 il a donc fait ses premiers tours de roues en Minimoto jusqu’à monter sur le podium du championnat de Belgique. Le jeune hennuyer a ensuite attaqué le championnat de France Pré-Moto3, puis s’est hissé en Northern Talent Cup où il a terminé vice-champion en 2020 et 2021 avec 5 victoires. Une performance qui a valu à Lorenz Luciano d’être élu jeune espoir sportif par la Fédération Motocycliste de Belgique et d’être sélectionné par le promoteur du championnat du monde MotoGP pour intégrer Red Bull Rookies Cup en 2022. Belle saison en perspective puisque le jeune belge dispute également cette année l’European Talent Cup, deux tremplins vers le championnat du monde Moto3.

Camille Mazuin

Ambassadrice

Née le 16 décembre 1999, Camille Mazuin a commencé par le karting à 14 ans avant de prendre le volant d’une Golf TCR deux ans plus tard. Très enthousiaste, la Namuroise envisageait d’aller encore plus loin quand Jean-François Hemroulle lui a conseillé de d’abord prendre de l’expérience en Fun Cup. Soucieuse de bien faire les choses, Camille a suivi les conseils du pilote VW en disputant le championnat avec son père Michaël et son frère Louis. Le team familial a rapidement réalisé d’excellents résultats avec une victoire de classe en 2020 – 2021. Camille Mazuin s’est également classée parmi les six filles finalistes du volant RACB, et a pu tester une Mercedes AMG et une Audi R8 GT4. En 2022 elle dispute le championnat BGDC. Son objectif : vivre de la course automobile, piloter le plus de voitures possibles et surtout être performante qu’elle que soit la discipline. Camille Mazuin s’est également classée parmi les six filles finalistes du volant RACB.

Emilien Allart

Ambassadeur

Né le 25 janvier 2008, Emilien a de la suite dans les idées et un aplomb à couper le souffle. Fils de Benoît Allart, ancien pilote de rallye et de monoplace, Emilien a décrété qu’il serait pilote automobile dès ses 6 ans après avoir fait ses premiers tours de roues en karting. En 2019 il découvre le Kartcross et le coup de foudre est immédiat : « j’adore le mélange entre la vitesse et la glisse, et puis les moteurs sont plus puissants. » Le petit Marchois a du talent, après deux saisons entièrement consacrées au Kartcross, il décroche le titre au championnat de Belgique et au championnat des Pays-Bas en juniors. En 2022 Emilien s’attaque au championnat de France. Grâce à son statut d’Ambassadeur du circuit il bénéficie de facilités pour s’entraîner sur le circuit de Mettet et encore progresser.

Kobe Pauwels

Ambassadeur

Originaire de Diest où il est né le 23 octobre 2004, Kobe est un as du rallycross. Tout à commencé lors de son dixième anniversaire, lorsque son grand père l’a emmené faire du karting de location. Une discipline qu’il a pratiquée pendant 4 ans avant de suivre les traces de son père, Koen, qui roulait en rallycross. Le Brabançon y impose immédiatement sa marque avec le titre de champion de Belgique junior dès sa première saison en 2019. Il enchaîne avec le titre de vice- champion national chez les seniors et puis vice-champion d’Europe RX3 en 2021. Pour Kobe Pauwels le rallycross est la discipline la plus complète du sport auto. En 2022 il vise le titre de champion de Belgique Cross Car. Son but est aussi d’être champion de Belgique Cross Car, et être champion d’ Europe ou en RX3. Ses deux idoles sont Thierry Neuville et Johan Kristoffersson.

Roméo Fiorentino

Ambassadeur

Chez les Fiorentino, la moto, on a ça dans le sang. Après Frédéric, seul pilote belge à avoir remporté à quatre reprises le Superbiker de Mettet, voici Roméo, son fils, né à La Louvière le 28 mars 2000. Dès sa 5 e année Roméo enfourche une QR50 de cross, puis il participe aux stages de la FiostarSchool de son papa. A 16 ans Frédéric propose à Roméo d’essayer le Supermoto. Roméo tente le coup et s’impose dès sa première course en catégorie débutants. Depuis le Louviérois enchaîne les victoires. En championnat de France catégorie challenger, en championnat d’Italie, en championnat de Belgique Open Euro- nationaux et au championnat d’Europe qu’il achève à la 7 e position en 2021. En 2022 Roméo Fiorentino s’attaque au championnat du monde Supermoto et au championnat d’Italie où il vise le titre. Il sera également au Superbiker de Mettet bien décidé à remettre le nom des Fiorentino sur la liste des lauréats.

Belgian Motocycle Academy

Née début 2020, la Belgian Motorcycle Academy (BMA) a pour objectif de détecter, former et guider les pilotes de demain. Elle s’adresse aux espoirs, de 7 à 17 ans, et leur offre une formation d’au moins 20 jours par an, encadrée par des coachs, pilotes de renom, tels que Stéphane et Fred Fiorentino. Tous les types de pilotage sont abordés, la vitesse bien sûr mais aussi le supermotard, le cross, le Dirt Track et le trial, de quoi apprendre aux stagiaires toutes les facettes du pilotage d’une moto. La BMA est reconnue par la Dorna et fait officiellement partie du programme international Road to MotoGP.

Team Junior Black Knights

C’est l’équipe nationale junior de moto, en vitesse pure et en supermoto. Les deux pilotes de la filière vitesse sont Noa Cuypers et Loris Dekkers, ils disputent la Nothern Talent Cup. Côté Supermoto, l’équipe est composée de Valentin Durand, Tom Rolin et Evan Gourmet. Ils disputent les championnats de France et de Belgique. Les membres du team Junior Black Kights sont tous issus de la Belgian Motorcycle Academy.