03/02/2018 Soirée de soutien à Xavier Siméon

10 questions à Xavier Siméon avant le premier start de la saison au Qatar le 18 mars

Samedi 3 février se déroulait la soirée de soutien à Xavier Siméon dans les nouvelles installations du Pavillon Michel Fiévet sur le Circuit de Mettet. Cette soirée était organisée par Zelos Home of Sports et le Fan club de Xavier, toutes les places disponibles ont été prises d’assaut par le nombreux public de supporters de notre unique représentant en MotoGP.

 En fin de soirée, une tombola dotée de nombreux prix et une vente aux enchères dont de magnifiques « collectors racing » personnels du pilote comme ses bottes, ses gants, son casque et même sa toute nouvelle combinaison portée lors des tests de Sepang a rendu plusieurs de ses fans particulièrement heureux. L’argent récolté servira bien entendu à soutenir Xavier tout au long de sa saison.

Lors de cette soirée, Philippe Lardinois pour le circuit Jules Tacheny de Mettet en a profité pour aborder Xavier et lui poser 10 questions quelques jours seulement après ses tests de Sepang et à un mois du premier rendez-vous de la saison au Qatar.

1.    Alors Xavier, te voilà revenu de Sepang...Content de ces tests ?

Tout à fait satisfait, nous avions l’objectif d’améliorer nos temps mais en y allant étape par étape, et la progression a été constante tout au long de ces essais, tout le team est réellement enchanté de ces essais et la saison s’annonce vraiment bien.

2.    Comment se passe ta relation au sein du team avec Tito Rabat ?

Chaque pilote dans le team a sa propre équipe d’ingénieurs et de techniciens qui lui        est dédiée mais nous partageons nos impressions et résultats entre nous. Tito, on se connait depuis des années, c’ est un gars super sympathique, c’est aussi un grand travailleur et il a acquit une belle expérience déjà en MotoGP. Je bénéficie donc de son expérience et on peut dire que Tito me tire véritablement vers le haut. J’ai aussi pour m’aider Rubens Xaus, mon coach sur les GP, très expérimenté et qui connait bien la Ducati, il a un œil et une vision très pointue sur les autres pilotes et est toujours à la recherche des bonnes informations à me communiquer.

3.    Reale Avintia est une écurie satellite des Ducati officielles, est-il prévu en cours de saison de bénéficier des avancées moteur ou des avantages aérodynamiques par exemple développés sur les machines officielles ?

Non, nous avons un package 2016 et nous resterons avec ce package toute la saison à moins bien sûr que je ne gagne les 4 premiers GP mais donc, je pense que nous resterons avec nos modèles et c’est à nous, le Team Reale Avintia Racing, de trouver le meilleur. Et pour répondre à ta question concernant les « ailerons », il faut remarquer que même Dovizioso, ne les a pas utilisés jusqu’à présent et il est aussi performant.

4.    Il y a bien sûr une grosse différence entre une Moto2 et une MotoGP, mais qu’est-ce qui t’a le plus impressionné ?

Tout ! La puissance délivrée bien sûr, les repères et il faut complètement reformater ton cerveau pour la conduite de la Ducati. Le plus impressionnant et le plus dur physiquement reste le freinage avec les disques carbones qui diminuent la distance de freinage d’une façon incroyable.

5.    Dans les paddocks, comment ça se passe entre les pilotes de MotoGP ?

Je suis le « petit nouveau » et je n’ai pas trop de contact avec les autres pilotes, il faut que je prouve d’abord que j’ai ma place parmi eux, mais aussi depuis mon arrivée en MotoGp, nous n’avons pas eu beaucoup l’occasion de nous côtoyer, j’ai bien assez à faire avec ma nouvelle écurie et la moto.
   
6.    Le circuit de Mettet est un de tes partenaires, tes fans te verront-ils et  « t’entendront-ils » un jour venir faire des tests avec la Ducati sur notre circuit ?

Il faut d’abord demander à Freddy Tacheny (CEO Zelos et Président du Club de Mettet) (...rire) Mais pourquoi pas, il n’y a rien d’impossible, en tous cas, j’aimerais assez venir avec la moto ici à Mettet.






7.    Pendant la saison, sais-tu ce que tu vas faire entre les GP ? Repos ou moto

Le lendemain d’un MotoGP, c’est sûr que ce sera repos car la récupération est très importante après cet effort, mais dès le surlendemain, ce sera entraînement physique et de la moto au moins une fois par semaine. C’est obligatoire pour rester au top de sa forme, tous les sportifs de haut niveau sont au même régime. Et de régime, il est aussi question de surveiller son alimentation, pour rester au top, rien n’est laissé au hasard et pendant la saison, c’est un effort et une attention de tous les instants dans tous les domaines.

       8.   Tu fais partie des Black Knights (l’équipe nationale des pilotes moto en vitesse pure)    Vous avez des contacts entre vous les pilotes ?

Pas vraiment, nous sommes tous forts occupés avec nos agendas de course, mais nous     restons en contact étroit avec nos messageries et nous nous envoyons souvent des messages avec Barry Baltus et Livio Loï, on reste très « close », on fait partie de la même famille

9.    Ta vie a beaucoup changé depuis l’annonce de ton arrivée en MotoGP ?

Non, je suis quelqu’un qui ne se prend pas du tout la tête, je suis quelqu’un de très simple ma vie n’a pas changé mais je remarque qu’autour de moi, la perception des gens est différente, on m’aborde d’une autre manière parce que je fais maintenant partie d’une élite en MotoGP, mais moi, rien n’a changé !

     10. Dernière question un peu surprenante ? De quoi as-tu besoin pour cette saison ?

Ce dont j’ai le plus besoin, c’est le soutien permanent de mes supporters, ils sont nombreux et c’est réellement positif pour le moral de savoir qu’ils sont là à me soutenir même et surtout dans les moments difficiles. Je les en remercie du fond du cœur.


Merci Xavier et tous, nous te souhaitons une saison 2018 remplie de succès.

Les News